Le Troisième millénaire, l’ère du Troisième Testament.

De la Bible à la Science de l’Univers TOTAL, de la Parole de Dieu à la Science de Dieu.
Des sciences sans Dieu à la Science de l’Univers-DIEU

Comme nous l’avons vu dans la première partie, l’Univers TOTAL est la définition scientifique de la notion religieuse ou biblique de Dieu. Par conséquent, la Science de l’Univers TOTAL, c’est la Science de Dieu. Cependant, cette expression "Science de Dieu" ne doit pas être comprise comme une nouvelle religion, une théologie ou autres, mais comme étant une Science, celle de l’Univers-DIEU.

Mais ceci dit, il ne faut pas non plus tomber dans l’autre extrême et voir cette science comme étant anti-religieuse, anti-spiritualité ou comme étant du scientisme (le fait de supplanter Dieu et la religion par la science). La Science de l’Univers TOTAL est une science unificatrice et pas séparatrice. En elle, les domaines hier séparés convergent, se réconcilient, s’unifient. Dans le même esprit que Jésus qui en son temps a dit qu’il n’est pas venu détruire la loi et les prophètes mais les accomplir (Matthieu 5: 17, 18), la Science de l’Univers TOTAL s’inscrit dans la continuité de ce qui a été fait avant, en matiète de religion mais aussi en matière de science. C’est le Troisième Testament (en matière de Bible), et c’est le Nouveau Paradigme en matière de science.

Ceci est très important: en matière de connaissance sur Dieu, sur l’Univers et les choses, la religion est l’enfance, la science telle qu’on l’a pratiquée jusqu’à présent (les sciences sans Dieu) est l’adolescence, et la Science de l’Univers TOTAL est l’âge adulte. La religion a été des béquilles pour l’humanité pour exprimer des vérités sur Dieu et sur l’Univers qu’on ne pouvait pas démontrer scientifiquement, à commencer par la croyance en l’existence de Dieu, en l’existence d’autres mondes, d’autres êtres (les anges par exemple), etc. En d’autres termes on croyait en les choses (croyance religieuse ou philosophique) avant d’être capable en temps venu de les démontrer.

Mais aussi (et cela on ne le dit pas ou pas assez), les principes, les axiomes, les postulats et les hypothèses sur lesquels la science a reposé jusqu’à présent (tout ce qui constitue ses paradigmes), ne sont rien d’autres que d’autres formes de croyances. Ce que la science est, ses capacités, dépendent très étroitement de ces croyances (principes, axiomes, etc.) Mais la Science de l’Univers TOTAL ne repose sur aucun principe, aucun axiome, aucun postulat, aucune hyposthèse. Elle repose tout simplement sur l’Univers TOTAL, défini dans un langage des ensembles (le langage universel des ensembles ayant pour mot clef le mot chose, c’est tout). La science qui repose sur cette seule base (l’Univers TOTAL) est mature, elle est l’âge adulte aussi bien de la religion telle qu’on la pratiquait jusqu’à présent, mais aussi de la science telle qu’on la faisait aussi, les sciences sans Dieu.

https://hubertelie.com/u_civ_scien-fr-720-000-univers-total-et-dieu.html

Garanti sans virus. www.avast.com

Publié par

AbbyEve

La source de tous les problèmes dans ce monde (covidisme, corruption et crises mondiales) : ce sont les Esprits de Négation, la définition scientifique du DIABLE. La solution (et la destination) c'est le paradigme de l'Univers TOTAL, l'Univers-DIEU. La loi Universelle de l'Amour TOTAL est nommée XERY, et c'est aussi un nouveau langage mathématique (X=Y).

Une réflexion sur “Le Troisième millénaire, l’ère du Troisième Testament.”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s